Artiste aux multiples facettes, Bernard Buffet est considéré comme l’un des peintres français les plus brillants de sa génération. Né à Paris en 1928, Bernard Buffet a très vite rejoint le monde fermé des artistes parisiens, avec des tableaux d’une singularité monstre. Son style très particulier, mêlant sobriété et tragique a fait de lui un artiste à la patte inimitable, le hissant au rang des peintres expressionnistes les plus talentueux. Sa vie mouvementée a inspiré de nombreux écrivains, qui ont brossé le portrait du peintre français dans une vingtaine de biographies. Cependant, s’il fallait retenir 5 dates marquantes, 5 moments qui ont eu une importance capitale dans la construction de Bernard Buffet, quels seraient-ils ?

1928 : Naissance du peintre Bernard Buffet

Bernard Buffet nait le 10 juillet 1928 à Paris. Peintre, expressionniste français, il est également illustrateur, lithographe et sculpteur. Issu d’un milieu bourgeois et cultivé, Bernard Buffet commence à peindre dès l’âge de 10 ans et remporte le concours d’entrée de l’Ecole nationale supérieure des beaux-arts à seulement 15 ans. C’est un succès précoce qui sera suivi d’une production abondante d’œuvres en tout genre, avec cette même expression du tragique et de la tristesse sur les visages de ses personnages et dans les couleurs choisies par Bernard Buffet.

1945 : décès de la mère de Bernard Buffet

L’année de l’obtention du prix des travaux d’atelier, Bernard Buffet perd sa mère, Blanche, dans des conditions tragiques. Atteinte d’une tumeur au cerveau, la jeune femme est décédée brutalement, laissant le jeune homme de 17 ans seul avec son chagrin. Bernard Buffet était très proche de sa mère, dont il garde des souvenirs d’été sur les plages de Bretagne, où elle est décédée. De cette tragédie, Bernard Buffet en a tiré une force et une inspiration, qui se retrouve dans ses tableaux. En effet, avec plus de 8000 œuvres, Bernard Buffet est l’un des peintres français les plus doués de sa génération mais aussi le plus critiqué notamment pour son côté sombre et discret. Ses personnages sont reconnaissables par leurs longs traits noirs et ses tableaux, par l’aspect dérangeant qui pousse le public à reconsidérer les choses, à se poser des questions d’ordre personnel ou social.

1948 : L’entrée dans la vie de Bernard Buffet de Maurice Garnier et Emmanuel David

En 1948, Bernard Buffet signe un contrat d’exclusivité avec le galeriste d’art d’Emmanuel David, puis avec Maurice Garnier. A tout juste 20 ans, Bernard Buffet connait le succès et la reconnaissance. Il commence à exposer dans les galeries les plus influentes de Paris et remporte des prix prestigieux. L’année qui suit, l’écrivain et critique d’art Pierre Descargues publie un article sur lui et lui consacre un ouvrage, Bernard Buffet. L’alliance de Bernard Buffet avec les deux galeristes de renom a eu un impact positif sur la carrière de l’artiste, qui a décollée en quelques mois.

1958 : Rencontre avec celle qui deviendra sa muse, Annabel Buffet

Tout juste après sa rupture avec le célèbre Pierre Bergé, Bernard Buffet rencontre par l’intermédiaire d’un ami commun, Annabel Schwob. Véritable coup de foudre, cet amour va très vite déboucher sur un mariage et une histoire passionnelle dans laquelle Annabel Buffet va inspirer chaque jour l’artiste, et devenir sa muse pour l’éternité. Outre la série de tableaux dédiée à Annabel Buffet, Trente fois Annabel Schwob, Bernard Buffet va puiser dans son quotidien avec sa femme pour peindre, sa femme et ses amours, ses vacances et ses doutes.

1999 : Suicide de Bernard Buffet

Atteint de la maladie de Parkinson, Bernard Buffet, diminué, sentant ses capacités s’amenuirent et n’imaginant pas sa vie sans peindre se suicide par asphyxie dans son atelier. Son suicide qui a surpris par sa mise en scène macabre, poussant le vice jusqu’aux détails n’a cependant pas bousculé la vie des artistes français. C’est l’histoire d’un contraste saisissant qui a été celui sa vie, une vie pleine d’amour et de succès, au sein de laquelle il n’a cessé d’être en retrait. C’est seulement quelques années plus tard que Bernard Buffet a eu la reconnaissance qu’il avait tant espéré, avec notamment de nombreuses expositions aux quatre coins du monde. Quelques années avant sa disparition, un musée qui porte son nom a ouvert au Japon, exposant plus de 2000 œuvres de Bernard Buffet.